parallax background

Le stade
Jean Moulin

L'antre du Rugby Club Suresnes Hauts-de-Seine.

Accéder au stade


Toutes les informations pour vous rendre au stade.


Stade Jean Moulin
131, boulevard Washington
92150 SURESNES

Transports en commun.

Bus 160, 241 ou 360 – Arrêt « Mont Valérien »

Tramway T2 – Arrêt « Suresnes Longchamp » puis bus 241 ou un peu de marche à pied...

SNCF – Arrêt « Suresnes Mont Valérien » puis bus 241 ou un peu de marche à pied…

Coordonnées GPS.

48°52’38.0″N

2°12’59.2″E


Oeuvre de Magguy Crouzet

Plaque à l'entrée du stade, œuvre de Magguy Crouzet


Présentation et histoire du stade


Le Stade Jean Moulin, c’est l’antre du Rugby Club Suresnes Hauts-de-Seine depuis 1975. Pour les amateurs d’art, son entrée publique est ornée d’un portrait hommage à Jean Moulin réalisé par l’artiste mathématicienne Magguy Crouzet, créatrice de la pointi-sculpture. Ce portrait fait 4 mètres de long sur 3 mètres de haut et est parmi les premiers du genre réalisés par l’artiste dans ces dimensions.

Il faut savoir que ce stade n’a pas vu le jour sous ce nom, mais sous le nom de Stade Salvador Allende, en 1973. En effet, c’est la manière dont le maire de l’époque, Robert Pontillon, choisit de rendre hommage à son ami au moment du coup d’état visant à le destituer et qui conduisit à son assassinat.

C’est à l’occasion des commémorations des 40 ans de la mort de Jean Moulin, en 1983, que le stade acquit son nom actuel, ainsi que cette sculpture et cette plaque reprenant un extrait de l’oraison funèbre d’André Malraux lors du transfert ce ses supposées cendres au Panthéon en 1964 :

Aujourd’hui, jeunesse, puisses-tu penser à cet homme comme tu aurais approché tes mains de sa pauvre face informe du dernier jour, de ses lèvres qui n’avaient pas parlé ; ce jour-là, elle était le visage de la France…

André Malraux

A ses débuts, le stade ne comportait qu’un seul vrai terrain (terrain d’honneur), un terrain d’entrainement en sable, qui présentait la particularité de servir de piste d’atterrissage aux canards durant leur migration, et était dépourvu de vestiaires, de sorte que les joueurs devaient aller se changer dans le gymnase de l’autre coté de la rue. Fort heureusement, les temps ont bien changé.

Aujourd’hui, ce stade abrite de nombreuses activités, mais le rugby y occupe une place à part. Outre les matchs dominicaux de l’équipe première et de la réserve, le tournoi des Valériens ou les nombreux plateaux départementaux, ce sont plus de 600 licenciés qui pratiquent le rugby dans ces infrastructures, dans un cadre exceptionnel, au sommet du Mont Valérien.

Plan du stade Jean Moulin